Moines de Cister

Ils sont d’origine Française, de la région de la Bourgogne, résultat d’une réforme de l’Ordre de S. Benoît, mise en place par S. Robert, Abbé de Molesmes, qui dans l’ermitage de Cister, près de Dijon, se lance dans une aventure spirituelle de contestation contre la grande pompe extérieure qui se vit dans l’Abbaye de Cluny.
    
Des gens de toutes les classes sociales affluaient à Cister, attirés par l’idéal d’une discipline monastique vécue en ascèse dépouillée. L’affirmation de l’Ordre et sa projection dans l’espace Européen  ne se vérifieront qu’à travers le charisme de Bernardo de Fontaines qui,  à 22 ans, entre au noviciat de Cister avec trente copains.  

Trois ans plus tard, S. Bernardo crée Claraval (1115) et son dynamisme est tellement fort que l’Ordre de Cister avait déjà 343 abbayes,  à l’année de sa mort (1153).
Les « moines blancs » seraient arrivés au Portugal  vers 1138. Leur installation s’insère dans la grande épopée des Croisades de l’Occident et elle est directement liée au mariage du Comte D. Henrique, de la Maison de Bourgogne et cousin de S. Bernardo, avec D. Teresa, fille du roi de Leão, Seigneurs du Comté Portucalense.
Leur fixation à S. João de Tarouca (1140 ? 1144 ?) donne lieu au premier établissement de l’Ordre de Cister en territoire national, son abbaye étant une affiliée directe de Claraval. Après, en 1145, apparaît le monastère de Sever do Vouga et, en 1153, celui d’Alcobaça.

Le choix de Terres de Tarouca se doit à des raisons politiques, économiques et stratégiques. Le roi D. Afonso Henriques, tel que Egas Moniz, son Précepteur, grand propriétaire terrien de Tarouca, contribuent avec des sommes d’argent et des terres, à l’édification du Monastère.
Quelques ans après (1155) la seconde femme d’Egas Moniz, Teresa Afonso, incite la réforme d’une autre communauté monastique, tout près de S. João, l’Abbaye de Santa Maria de Salzedas, laquelle est acceptée comme membre de plein droit de l’Ordre de Cister, le 29 mai 1156.

Dans la Vallée du Douro, deux autres Abbayes de Cister se sont établies, pendant le 12ème  siècle: S. Pedro das Águias et Santa Maria de Aguiar (Figueira de Castelo de Rodrigo). La première, affiliée de S. João de Tarouca, passe de bénédictine à cistercienne, probablement en 1170 ; la seconde, située à Terras de Ribacôa, frontière entre Portugais et Léonais, fut réformée d’accord avec des documents vers 1165, affiliée de l’Abbaye de Moreruela (ou Valparaíso?), au royaume de Leão.

De Cister sortirent deux ordres militaires : Avis et Christ.
Le roi D. João I, Maître d’Avis, commença la dynastie la plus frappante de l’histoire  du Portugal et, peut-être, de l’Europe : celle des Découvertes. L’Ordre du Christ, par la main de l’Infant D. Henri, le Navigateur, contribua avec de grandes sommes d’argent, en faveur de la même cause.

QUINTA DO TERREIRO
5100-550 Lalim
Lamego - Douro - Portugal
Tel. (+351) 254697040/1
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

MODES DE PAIEMENT ACCEPTÉS
Le logement local Quinta do Terreiro, Tourisme Rural, accepte des cartes bancaires et se réserve le droit de pré-autoriser votre carte avant l’arrivée.

American ExpressVisaEuro/MastercardCart BleueDiners ClubMaestro